Arrêter de dire oui à tout

0
arrêter de dire oui à tout

Pour certaines personnes, il est très difficile de dire non. Le pire, c’est qu’elles sont conscientes du problème ! Elles disent oui à tout, ne savent pas dire non, ne refusent jamais rien. Cette situation peut devenir vraiment désagréable car elles n’osent pas et prennent énormément sur elles.

Pourquoi est-ce qu’on ne dit pas non?

Dire non est tout un art. Si vous avez tendance à dire oui, vous savez que vous le faites car vous ne voulez pas vous sentir coupable. Vous redoutez l’affrontement, vous voulez éviter à tout prix l’embarras, la dispute ou le désaccord. Mais ne pas arriver à dire non est quelque chose qui s’acquiert à l’enfance dans notre éducation et nous poursuit une fois adulte.

En tant qu’enfants, on nous apprend à ne pas aller à l’encontre de l’autorité. Nous sommes censés faire ce que les parents, les enseignants et les autres personnes de pouvoir nous disent de faire. Dans notre éducation, nous obéissons par peur d’être punis, mais aussi par désir de plaire et d’être aimés par ces gens qui sont très importants pour nous. Nous portons ce souci avec nous jusqu’à l’âge adulte.

Les signes qui montrent que vous ne savez pas dire non

Voici quelques signes qui montrent que vous faites partie des personnes qui ne savent pas dire non.

La peur de décevoir

La principale motivation qui vous pousse à dire non, ou plutôt qui vous fait dire oui sans que vous le vouliez vraiment, c’est la peur de décevoir. Au fond, vous avez peur que la personne en face de vous soit déçue de votre comportement ou de votre réaction.

Dire oui pour ne pas vouloir décevoir ou blesser quelqu’un

Donc, vous ne vous voyez pas dire à votre grand-père que vous ne serez pas présent(e) pour les fêtes parce qu’il sera tellement déçu. C’est logique, non ? Parfois, nous faisons des choses qui font que les autres se sentent mieux, même si ce n’est pas tout à fait ce que nous voulons faire.

Par exemple, décevoir une amie en ne sortant pas dîner avec elle alors que vous avez un énorme travail à finir ? Ou encore si vous et votre partenaire n’arrivez pas à vous mettre d’accord sur un restaurant ou un film ? Vous arrive t’il alors de céder pour ne pas décevoir et faire plaisir à l’autre?

S’excuser

Vous passez votre temps à vous excuser, même si vous n’avez pas de quoi le faire. Cela traduit un énorme manque de confiance en vous et un manque d’affirmation. Il suffit que vous ayez un petit retard insignifiant, que vous soyez un peu brute dans vos gestes … et là, viennent les mots fatidiques. Par exemple, “oups” ou “pardon”: Vous ne pouvez pas vous en empêcher !

Se justifier constamment

Vous ressentez le besoin de vous justifier constamment. Que ce soit par vos gestes, par vos pensées ou encore par vos actes. Vous accumulez les explications comme si vous vous sentiez coupable.

Et si vous devez dire non par obligation, c’est encore pire.

Vous n’arrivez pas à prendre des décisions

Rien que le fait de choisir votre place à table ou encore le film que vous voulez voir est un véritable cauchemar pour vous. Vous n’arrivez pas à vous affirmer, chaque décision est une situation que vous vivez comme un supplice. C’est un peu comme si vous aviez honte d’exprimer votre pensée ou que vous avez peur de passer pour quelqu’un d’égoïste.

Vous aimez être le sauveur

Au fond, aider vos proches et votre entourage est quelque chose qui vous plaît. Vous aimez faire preuve de générosité, apporter de la joie et vous sentir important. Pour vous, c’est une raison suffisante pour dire oui.

De plus, la satisfaction que vous apporte la réaction de la personne a qui vous cédez quelque chose peut parfois l’emporter sur ce que vous souhaitez vraiment au fond de vous.

Dire oui à tout: les conséquences

Être “aimé” de tous

Si vous dites oui à tout, c’est que vous souhaitez être aimé de tout le monde. Mais attention aux conséquences. Car c’est une chose d’aimer apporter de la joie autour de vous mais vous ne devez pas dépasser certaines limites. Vous devez apprendre à ne plus faire passer le bonheur des autres avant le vôtre. Ce n’est pas être égoïste, c’est prendre soin de soi, savoir s’imposer des limites pour son bien-être.

Sachez que des personnes peuvent profiter de votre gentillesse pour vous donner par exemple les tâches pénibles à faire, ou qu’elles n’ont simplement pas envie de faire.

Voulez-vous vraiment être aimé uniquement à travers les services que vous rendez ?

Disparaitre

Vous dites oui, c’est bien. Mais VOUS, dans cette histoire ? Où êtes vous? Que faites vous de vos envies, de vos émotions et de vos obligations? Du temps que vous vouliez consacrer aux choses que vous aimez mais que vous passez finalement au service des autres ?

À force, vous allez vraiment finir par en avoir marre intérieurement. Aussi, vous allez perdre le sens de vos priorités, vous allez continuellement faire passer le besoin des autres avant le votre… il n’y a rien de plus mauvais pour votre personnalité et votre bien être !

De plus, vous devez savoir qu’il est parfois plus agaçant de se retrouver en face de quelqu’un qui ne dit jamais le fond de sa pensée, plutôt que de quelqu’un qui ne se gène pas pour exprimer ses idées et ses envies.

La routine infernale

Entrer dans la roue infernale du “je rend service” et du « Je dit oui à tout », va vous pourrir l’existence.

N’oubliez pas que chaque decisions definissent qui nous sommes. En en faisant une habitude, les gens vous verrons comme LA personne a qui il faut s’adresser en cas de besoin et surtout la personne qui dit oui a tout. Est-ce vraiment comme cela que vous voulez que l’on vous définisse?

Ne me faites pas croire que votre générosité (excessive) est votre seule qualité (défaut).

Sachez que si vous enclenchez le processus, il sera très difficile de faire machine arrière. Enfin si, mais cela sera encore plus difficile pour vous car votre quotidien sera déjà rythmé de demandes incessantes.

Prenez du temps pour vous et prenez conscience que vous ne devez pas vous laisser dépasser par les événements.

L’épuisement

Ne pas arriver à dire non peu engendrer un épuisement, qu’il soit physique ou psychologique. Vous avez déjà votre vie à mener, vos projets à finir, vos obligations personnelles. Si vous devez en plus vous occuper des projets des autres tout le temps, raccourcir vos temps de pauses ou encore ne pas rester tranquillement chez vous comme vous le souhaitiez, juste pour vous reposer… Vous allez vite vous fatiguer !

Par exemple, si vous vous rendrez à des endroits sans y prendre du plaisir, vous aurez l’impression de ne jamais vous reposer et de ne jamais prendre de temps pour vous.

Comment arrêter de dire oui à tout?

Ne pas savoir dire non est un véritable problème. On garde tout, tout au fond de nous. Le problème est que l’on aimerait aussi s’affirmer, mais ça ne sort pas. On bouillonne intérieurement, on regrette au point même où on s’efface nous-même. Cette situation peut devenir extrêmement handicapante car on peut perdre du temps, faire des choses que l’on ne veut pas faire et cela n’est vraiment pas bon ni pour l’estime de soi, ni pour le moral. Toujours se sentir piégé et enfermé est vraiment nuisible à notre mental. Donc voici quelques astuces pour essayer de vous sortir de cette situation.

Il existe de nombreuses techniques pour mieux dire « non », une fois que vous avez trouvé certaines des raisons psychologiques qui vous rendent les choses difficiles.

S’entraîner à dire « non »

Vous pouvez commencer par dire non dans de petites situations sans importance. Par exemple, à la pharmacienne qui veut absolument vous vendre sa nouvelle crème hydratante aux supers pouvoirs magiques. Je vous le promet, elle ne vous en voudra pas !

Se mettre sur “pause” avant de dire « oui »

Arrêtez de vous précipiter pour donner votre réponse. Prenez votre temps, soufflez et réfléchissez. S’il le faut, vous pouvez instaurer un rituel: Dire “Je te redis” au lieu de dire “oui” à chaque fois que l’on vous demande un service ou une sortie. Cela va vous donner un peu d’espace et l’occasion d’évaluer vos propres besoins pour y répondre.

Demander conseil

Obtenir des renforts sur votre propre position peut être très bénéfique dans votre avancée sur le “chemin du non”. Il semble que la plupart d’entre nous se sentent plus à l’aise de dire « non » à quelqu’un si nous avons le soutien de quelques amis ou personnes en qui nous avons confiance.

Par exemples,vous allez pouvoir recueillir des conseils sur une situation, une analyse différente et même des idées pour contourner ce que vous souhaitez éviter ! Il est toujours bien d’avoir différents points de vue pour prendre du recul.

Ne croyez pas tout ce que l’on vous dit

Surtout, ne vous laissez pas berner par les mots « tout le monde… ». Cela est presque universellement faux !

Par exemple, la pharmacienne qui souhaite vous vendre cette super crème vient peut être tout juste de la mettre en rayon et espère obtenir sa première vente avec vous. Et la super fête prévue ce weekend à laquelle tout le monde doit aller … Regardez de plus près et vous verrez que tout le monde ne répondra pas présent. Non seulement vous allez vous libérer du temps (parfois même de l’argent) et cela vous évitera de vous retrouver dans une situation inconfortable. Ainsi, vous éviterez une dépense imprévue qui vous empêche de remplir votre frigo à la fin du mois ou encore une fête vide, nulle et sans vos amis, etc…

Analyser la situation

astuces pour arreter de dire oui

Prenez une minute pour vous demander à quel point la culpabilité, l’anxiété, la déception ou d’autres émotions que vous pourriez ressentir si vous ne faites pas ce qu’on vous demande de faire sera grave.

Pouvez-vous les supporter? Est-ce que ça vaut le coup de faire ça pour ne pas ressentir ces sentiments ?

Vous pouvez aussi évaluer les retombées. Par exemple: Ce sera si grave que ça si je dit non ? Ou encore: Cela vaut-il la peine de céder ? Ou de ne pas le faire ?

Sachez qu’il n’y a pas de réponse parfaite. Si vous dites « oui » cette fois-ci, vous pouvez essayer de dire « non » un peu plus tard. Et peut-être que si vous dites « oui » cette fois-ci, il sera plus facile de dire « non » la prochaine fois.

Changer d’avis

Rappelez-vous que vous pouvez changer d’avis dans la plupart des cas. Ne vous laissez pas piéger par la croyance que vous n’avez qu’une seule chance. Il y en aura beaucoup d’autres !

“Oui » est en fait une meilleure réponse.

Il faut savoir tirer le bon de toutes ces situations négatives dans lesquelles vous vous mettez. En disant “oui”, vous pourrez ainsi demander quelque chose en échange !

Par exemple, si vous devez finir votre journée de travail plus tard pour prendre le rendez-vous d’un collègue qui a un empêchement de dernière minute: Rien ne vous empêche de faire une sorte de troc. Donc, si vous vous rappelez que l’anniversaire de votre fille est dans 1 mois, sautez sur l’occasion pour finir plus tôt à ce moment là ! Ainsi, tout le monde sera content et vous y gagnerez aussi.

Formuler autrement

Vous n’êtes pas obligé de dire le mot “Non” qui, pour vous, résonnerai comme une insulte aussitôt sortie de votre bouche. Vous avez plein de façon différentes d’éviter quelque chose ! Par exemple, vous pouvez trouver une excuse: Votre oncle vous rend visite. Même si en fait, vous allez passer la soirée avec votre chat devant la télévision. Personne n’en sera jamais rien !

Mais vous pouvez aussi dire la vérité: Vous avez déjà un dossier à finir pour le travail ou ou avez déjà prévu de voir votre mère le soir de cette fameuse fête.

Bien évidemment, vous pouvez dire oui une fois que vous avez analysé au mieux la situation. Comme les conséquences personnelles que cela engendrait et les conséquences pour l’autre. Ne devenez pas non plus un truand ! De la générosité fait du bien, mais à petite dose. Ne l’oubliez pas (et ne vous oubliez pas).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here